Mariage St Tropez – Picture of the week # 6

 

Une chose m’étonne toujours lorsque je photographie de l’événementiel et particulièrement des mariages, c’est le tabou qu’il y a chez la majeure partie des femmes autour de la cigarette. Dans 95% des cas, lorsqu’elles constatent que je suis présent, elles sont mal à l’aise de savoir qu’une photo va les montrer en train de fumer.

Il est donc très intéressant pour moi de documenter ces moments, qui paraissent maintenant relever d’une certaine intimité. L’époque change les mœurs! Ici il s’agit d’une image prise lors du mariage de Laëtitia et Robert à St Tropez. Laëtitia s’est préparée dans la maison familiale sur les hauteurs de la baie de St Tropez. La pression est montée progressivement tout au long de la matinée… Quelques larmes ont même été versées… Je voulais montrer cette tension, incarnée par cette cigarette qui se consume, mais je voulais le faire avec délicatesse. Je me suis donc installé tranquillement à même le sol et j’ai attendu qu’elle « m’oublie » pour cadrer en contre-plongée et ainsi laisser son visage en arrière-plan, respectant ainsi ce moment d’introspection.

L’acte photographique documentaire nécessite une manière de faire paradoxale: être complètement « là », ici et maintenant, et dans le même temps se fondre dans le paysage, se sentir totalement à sa place de photographe pour ainsi se faire oublier…

Une fois la journée passée, la soirée sur « la plage des jumeaux » a fait totalement oublié ce stress des préparatifs!

 

One thing always amazes me when I photograph special events and weddings, it’s the taboo the majority of women have on smoking. In 95% of the cases, if they notice that I’m present, they are uncomfortable to know that the photo will show them smoking.

It’s therefore very interesting for me to document these moments, which seem now to be a kind of « intimate moments ». « The time changes the manners » as the French proverb goes. This image was taken at the wedding of Robert and Laetitia in St Tropez. Laetitia got ready in the family house on the hills above the bay of St Tropez. The tension rose gradually throughout the morning … Few tears even shed … I wanted to show this tension, embodied by the cigarette burning, but I wanted to do it delicately. So I sat quietly on the floor and I waited for Laetitia to « forget me », so I can take a low-angle shot and leave her face in the background, thus respecting this moment of introspection.

Documentary photography  requires a paradoxal approach: to be completely « there » in the here and now, and at the same time to blend into the landscape, make oneself invisible and let people forget the photographer’s  presence …

In the evening, the party on « La Plage des Jumeaux » (The Twin Beach) made everybody forget the stress of the preparations!