Mariage Savoie Picture of the Week # 48

 

Photographier des mariages m’amène à voyager de plus en plus, que ce soit en France, de la Côte d’Azur à Paris, en passant par la côte ouest du côté de Biarritz ou un tout petit peu plus haut en Bretagne… ou à l’étranger. De plus en plus d’ailleurs je vais privilégier des mariages de destination, concilier ainsi mon travail et le voyage pour avancer dans des sujets plus personnels et découvrir toujours plus.

Lorsque je photographie des mariages dans ma région, et encore plus dans ma ville de Lyon, j’ai le sentiment étrange de l’inaccompli, comme s’il manquait quelque-chose. Me coucher le soir dans mon propre lit me paraît bizarre…

Cette photo a été prise lors d’un mariage en Savoie. Comme il devient la tradition un peu partout dans le monde, un lâcher de lanternes était organisé. C’est à la fois un moment agréable à photographier, car assez photogénique, mais difficile aussi, car réussir à avoir une composition équilibrée avec des lanternes  à la fois au premier plan, au second et dans le fond, n’est pas si évident. En effet, elles peuvent s’élever très rapidement, et on perd alors facilement l’effet « regroupé ». Rajouter à cela l’élément humain, central, avec un détail qui fera la différence (ici la personne au premier plan avec la main ouverte), et vous vous retrouvez avec un photographe qui court dans tous les sens, allongé sur le dos, évitant de se faire brûler…

 

Shooting weddings brings me to travel more and more, whether in France, to the French Riviera or Paris, to the west coast towards Biarritz or a little higher to Brittany… or abroad. I increasingly prefer destination weddings, to combine work and travel, so I can move forward in my personal projects, and always discover interesting things.

When I shoot weddings in my area, and even more in my hometown of Lyon, I have the strange feeling of unfinished work, as if something was missing. And my own bed at night seems odd to me …

This photo was taken at a wedding in Savoie. As it is becoming a habit now around the world, releasing lanterns was organized. This is a  photogenic situation, but that is also difficult to shoot, because it’s not that easy to succeed in having a balanced composition with lanterns at the same time in the foreground, middleground, and background. In fact, lanterns can rise very quickly and easily lose the « cluster » effect. So what one can do is to add a human central  figure, with a detail that makes the difference (here the person in the foreground with the open hand), and you end up with a photographer who is running in all directions, lying on his back, avoiding to burn …

 

Tags : , , ,